Qu'est-ce qu'un format d'impression ?

- Catégories : Notre entreprise

Il y a quelques temps, nous vous parlions de nos techniques de marquages 100% françaises au sein de notre atelier parisien. Aujourd'hui, nous allons nous atteler aux formats d'impression qui sont utilisés pour vous aider à comprendre comment notre équipe interprète vos images.

D’abord, qu’est-ce qu’une extension de document ?

Avant de rentrer dans le vif du sujet, mettons-nous d’accord sur le principe d’extension de nom de fichier. 

En informatique, on appelle « extension » le nom donné au suffixe du fichier afin de pouvoir identifier son format. 

Par exemple, une photo pourra s’appeler photo_de_vacances.jpg, l’appellation .jpg étant son extension. Pour les documents écrits grâce à un traitement de texte, ça sera plutôt recette_de_tiramisu.doc.

Il existe une multitude de formats qui diffèrent selon le système d’exploitation de votre appareil (Windows, MacOS, Linux,…) et selon les logiciels utilisés (Libre Office, Microsoft Excel, Photoshop,…)

Maintenant que les bases sont posées, rentrons dans le vif du sujet !

Les images pixelisées

Les images pixelisées sont des visuels composés de pixels, comme leurs noms l’indiquent ; Ce sont des photos ou des graphiques web. 

Nous retrouvons dans cette catégorie les extensions suivantes

LE JPG

Sans nul doute le format le plus répandu pour toutes les images, c’est un format compressé parfait pour les sites internet puisqu’il prend très peu d’espace de stockage. Toutefois, qui dit format compressé dit perte de qualité. Si vous souhaitez profiter d’une image en haute qualité (HD), nous vous recommandons une bonne résolution, par exemple 300 pixels/pouce.

LE PNG

Cette extension, généralement de meilleure qualité que la précédente, dispose d’un point bien avantageux ; la possibilité de gérer la transparence. Avec les PNG, aucun souci pour imprimer votre logo sur différents supports grâce à l’impression numérique.

LE PSD

Ce format est celui qui propose une meilleure qualité d’image pixelisée que tous les autres. 

Les initiales PSD signifient PhotoShop Document, et sont donc des fichiers générés par le logiciel photoshop.

Afin de profiter d’une impression de qualité, nous vous conseillons d’utiliser une résolution de 300 pixels/pouce.

LES IMAGES VECTORIELLES

Ce sont des graphiques basés non pas sur des pixels mais sur des courbes cette-fois ci. Comme par exemple un logo, une icône ou de la typographie.

Les images vectorielles sont connues aux formats suivants

LE PDF

Le poids plume du vectoriel, il est utilisé pour les outils de communication visuelle, les logos et les impressions de haute qualité.

Les fichiers .pdf ont la faculté de pouvoir garder la mise en page intacte là où les fichiers .doc peuvent la réinterpréter en fonction des différents programmes utilisés.

LE EPS

Souvent utilisés par les graphistes, les fichiers .eps sont en mesure de donner le jour à des fichiers de qualité particulièrement haute.

LE AI

La crème de la crème pour nous, les imprimeurs !

Ce format permet d’agrandir l’image de façon considérable sans perdre en qualité, contrairement aux formats pixelisés .jpg et .png.

De plus, c’est un format compatible avec les données CMJN (on vous en parle plus bas), ce qui en fait un format parfait pour proposer une impression de haute qualité.

LE SVG

Ce format répond au besoin d’animation de logo ; il permet d’étirer les images sans perdre en qualité puisque contrairement à son cousin pixelisé, il stock les données de chaque forme géométrique là où le .gif ne fait que de mémoriser le contenu pixel par pixel.

Qu’est-ce que c’est le Pantone ?

Si je vous dis Pantone, vous me répondez…? Non, ce n’est pas une marque de shampooing mais bien une référence de colorimétrie très utilisée partout dans le monde et qui ne change pas avec le temps. En effet, le rouge numéro 185 est toujours le même rouge 185 qu’il y a 10 ans !

Nous fournir les codes Pantone est important puisqu’il nous permet de respecter à la lettre la couleur de votre charte graphique

Le RVB ou le CMJN, késako ?

Et si je n’ai pas de Pantone ?

En informatique, nous avons tendance à utiliser les couleurs RVB (Rouge, Vert, Bleu), parce qu’elles s’adaptent parfaitement à tous les appareils, mais une fois que ces couleurs sortent de nos écrans pour atterrir entre nos mains elles sont converties en CMJN (Cyan, Magenta, Jaune et Noir) car une impression est capable de restituer moins de nuances de couleurs qu’un écran. 

Ainsi, les couleurs très vives, comme par exemple le jaune fluo, sont impossibles à imprimer alors qu’elles rendent très bien à travers un écran.

Pas de panique, nous sommes aussi là pour ça !

Si votre graphiste ne vous a pas mentionné de code couleur, notre équipe vous proposera un Pantone qui se rapprochera le plus possible de la couleur de votre logo que vous n’aurez plus qu’à valider.

J’espère que cet article vous a aidé à comprendre comment sont travaillés les documents que vous nous fournissez pour vos impressions.

Si vous avez la moindre question concernant la colorimétrie (ou notre recette de tiramisu) contactez-nous sur nos réseaux !

Partager ce contenu